Les pécheurs de Tanmen pêchent dans des eaux dangereuses

06-22-2016 09:54

Dossier : Mer de Chine méridionale

Genglubu est un journal de bord de l'ancienne marine chinoise. Les pêcheurs chinois de la province de Hainan ont utilisé des copies pendant des siècles pour se guider.

Le livre désigne des noms spécifiques pour la plupart des reliefs de la mer de Chine méridionale. Il donne des directions détaillées et les distances des routes de navigation. Il s'agit de l'unique base pour les revendications maritimes de la Chine.
 

Les pécheurs de Tamen pêchent dans des eaux dangereuses

Les pécheurs de Tamen pêchent dans des eaux dangereuses

Rencontrer un pêcheur vétéran et capitaine reconnu. Cet homme a passé sa vie en mer de Chine méridionale. Personne ne semble connaître la région mieux que lui. Su Chengfen vit à présent à Tanmen, dans la province de Hainan. L'homme de 80 ans construit un modèle du bateau qu'il prenait avec son grand-père. Ils ont navigué vers les îles Nansha, aussi appelées Spratlys, lorsqu'il avait 13 ans.
 
SU CHENGFEN
Pêcheur de Tanmen
 
"Ceci est la grand voile. Ceci est la voile principale et ceci la voile arrière. Lorsque les tempêtes étaient assez fortes pour retourner le bateau, nous devions enrouler les voiles. Les vagues projetaient le bateau de haut en bas. L'eau coulait à l'intérieur. C'était très dangereux."
 
Su Chengfen m'a montré le secret de ses voyages. C'est un journal de bord de la mer de Chine méridionale. Les gens de Tanmen l'appellent "Genglubu", ce qui signifie le "livre de route". Il y en a de nombreuses versions, des siècles d'expérience dûrement acquise. Chaque île et ses conditions environnantes sont clairement décrites. Les experts chinois pensent que ce sont des preuves claires que les pêcheurs chinois étaient les premiers explorateurs de la mer de Chine méridionale.

Les pécheurs de Tamen pêchent dans des eaux dangereuses

Les pécheurs de Tamen pêchent dans des eaux dangereuses

WU SHICUN
Président, Institut national des études sur la mer de Chine méridionale
 
"Avec la complexité croissante des différends en mer de Chine méridionale, de nombreux pays avoisinants ont intensifié leur contrôle effectif sur les îles et les récifs. Les pécheurs chinois sont harcelés plus souvent dans les aires de pêche traditionnelles. Certains ont été refoulés ou bien détenus. Cela sera un gros défi de maintenir les activités normales de pêche et d'exploration et de protéger les îles."
 
Les gens de Tanmen pêchent en mer de Chine méridionale depuis des générations. Avant de prendre sa retraite à 60 ans, Su Chengfen se servait de son compas et du "Genglubu" dans tous ses périples. En 1972, il a été détenu par le Vietnam. Depuis, il n'est jamais retourné aux Nanshas.
 
SU CHENGFEN
Pécheur de Tanmen
 
"Nous allions pêcher en mer de Chine méridionale, parce que nous considérons cette région comme nos eaux territoriales, ou la mer-ancêtre. C'est aussi parce que nous espérons défendre nos eaux territoriales d'intrusions d'autres pays."
 
HAN BIN
Tanmen, province de Hainan
 
"Tanmen est une très petite ville pêcheuse, qui est devenue célèbre parce que ses habitants travaillent à la frontière maritime de la Chine. Pêcher est ici une longue tradition. Mais il ne s'agit pas que d'argent. La vie des pêcheurs est extrêmement dure, et les différends et les troubles la rendent plus difficile. Ils espèrent pouvoir continuer dans des eaux pacifiques."
 
Un grand bateau, un grand poisson, et naviguer dans les eaux ouvertes. C'est ce que Su Chengfen veut pour ses petits-enfants. Il se sait trop vieux pour retourner en mer. Mais il espère que les pêcheurs de Tanmen pourront continuer à jeter leurs filets. 

Save

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
CCTV.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500