La Chine ne reconnaît pas le verdict

07-13-2016 12:58

Dossier : Mer de Chine méridionale

Depuis que l'ancien président philipin Benigno Aquino III a unilatéralement initié un arbitrage contre la Chine en janvier 2013, la tension a monté dans la région. Mardi, un tribunal d'arbitrage de la Haye a rendu un verdict non favorable à la Chine. Mais la Chine maintient sa position. Elle ne reconnaît pas le résultat de l'arbitrage. Le President Xi Jinping a réaffirmé que Nanhaizhudao, les îles de mer de Chine méridionale, font partie du territoire chinois depuis des temps anciens.
 
3 ans et demi plus tard. Un verdict de près de 500 pages. La Haye dit qu'il n'existe aucune base légale pour affirmer des droits historiques de la Chine dans les eaux qu'elle revendique. La position de la chine demeure la même. Le verdict est nul et non avenu et n'a aucune force contraignante. La chine ne l'acceptera pas, ni le reconnaîtra.

La Chine ne reconnaît pas le verdict

La Chine ne reconnaît pas le verdict

WANG YI
Ministre chinois des Affaires étrangères
 
"Le peuple chinois n'acceptera pas le résultat et tous les peuples du monde qui aiment la justice n'accepteront pas ces résultats. La non acceptation et la non participation de la Chine visent à sauvegarder le droit international et les règles régionales. La farce est terminée. Il est temps de reprendre le droit chemin. La Chine a pris note des signaux envoyés par le gouvernement philippin qui se dit prêt à reprendre les négociations avec la Chine sur la question de la mer de Chine méridionale."
 
"Parlons." Au début du mois, le président philippin Rodrigo Duterte a offert de s'asseoir avec la Chine. Le ministère chinois des Affaires étrangères a considéré l'affaire comme relevant de la mauvaise foi et violant le droit international, visant non à résoudre les litiges entre deux pays mais à nier à la Chine sa souveraineté et ses droits maritimes sur la mer de Chine méridionale.
Les responsables chinois ont dit à plusieurs reprises au tribunal que la question de la mer de Chine méridionale n'était pas soumise à la convention de l'ONU sur le droit de la mer. L'article 298 de la convention exclue tout arbitrage contraignant concernant les délimitations de frontières maritimes. En 2006, la Chine avait déclaré qu'elle exercerait ses droits sous l'article 298. Environ 70 pays ont exprimé leur soutien à la Chine. Et le verdict devrait avoir un impact régional. 
 
"L'arbitrage vise non à résoudre les litiges entre la Chine et les Philippines, ou à maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale, mais à nier à la Chine sa souveraineté et ses droits maritimes et intérêts sur la mer de Chine méridionale."

Déclaration du ministère chinois des Affaires étrangères

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
CCTV.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500