Le conseiller d'Etat chinois commente sur la décision

07-15-2016 15:26

Dossier : Mer de Chine méridionale

Le conseiller d'Etat chinois, Yang Jiechi, a réitéré la position solennelle de la Chine de ne pas accepter ni de participer au cas d'arbitrage en mer de Chine méridionale. Il a élaboré la position de la Chine lors d'un entretien sur la prétendue décision du Tribunal arbitral.
 
Un comportement illégal ne possède aucune légitimité.

Le conseiller d'Etat chinois  Yang Jiechi a réitéré la position de la Chine sur la prétendue décision du tribunal arbitral sur l'arbitration en mer de Chine méridionale.

Le conseiller d

Le conseiller d'Etat chinois commente sur la décision

YANG JIECHI
Conseiller d'Etat chinois

"Le tribunal arbitral sur l'arbitration en mer de Chine méridionale a émis une prétendue décision. Cette décision est illégale et invalide dans tous les sens. Le gouvernement chinois a publié des déclarations pertinentes et un livre blanc déclarant sa position solennelle de fermement s'opposer à l'arbitration, de ne pas accepter ni reconnaître la décision. La position du gouvernement central a obtenu un important soutient et une approbation du peuple dans de nombreux secteurs sociaux en Chine. Ils ont exprimé leur attitude univoque de s'opposer à l'arbitration illégale et à maintenir les droits et intérêts souverains en contribuant aux articles et aux points de vue formulés dans la presse, à la télévision, dans les SMS ainsi que sur les platesformes en ligne comme Wechat et Weibo."
 
Yang pense que l'arbitration est une grande farce politique, conduite sous le couvert de la loi et menée par un programme caché.

Au travers de l'arbitration, certains pays externes à la région essaient de dénier les droits et intérêts souverains de la Chine.
Ils ont même amené d'autres pays dans le scénario pour isoler et discréditer la Chine au sein de la communauté internationale, avec un point de vue pour ralentir le développement pacifique de la Chine.

Yang appelle cela "se tirer dans le pied".

Plus de 70 pays et organisations internationales et régionales ont montré leur compréhension et ont soutenu la position de la Chine.

YANG JIECHI
Conseiller d'Etat chinois
 
"La souveraineté est un argument ultime de la Chine. Aussi grande qu'est la Chine, nous ne pouvons pas nous permettre de donner un seul centimètre de territoire que nos ancêtres nous ont laissé. La souveraineté territoriale de la Chine, les droits et intérêts maritimes en mer de Chine méridionale se sont formés au cours de plus de 2 000 ans. Il existe des preuves historiques et légales. Sous aucune condition elles ne peuvent être abandonnées à cause d'une prétendue décision sans aucun sens. La décision ne peut ni changer les faits historiques ni dénier les revendications des droits et intérêts de la Chine en mer de Chine méridionale. La farce ne peut pas non plus atténuer notre résolution et détermination de maintenir la souveraineté territoriale et droits et intérêts maritimes. La position de la Chine de ne pas accepter ni reconnaître la décision ne changera pas. Dans le même temps, la Chine restera engagée à suivre un chemin de développement pacifique, de résoudre les litiges en mer de Chine méridionale au travers de négociations et de consultations, de développer des relations amicales et une coopération gagnant-gagnant avec ses voisins et de travailler avec les autres pour maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale."
 
En  2013, les Philippines ont unilatéralement déposé un cas d'arbitration, ignorant un accord précédemment signé entre les deux pays.

Yang a déclaré que l'initiation du cas d'arbitration va à l'encontre des droits internationaux.

YANG JIECHI
Conseiller d'Etat chinois
 
"Une exigence de base de la loi internationale est que les actions doivent être prises en accordance stricte avec la loi. Le noeud du litige entre la Chine et les Philippines en mer de Chine méridionale est une question de territoire et de délimitation maritime. Au mépris de la position ardente de la Chine, le Tribunal arbitral est volontairement allé au-delà de son autorité, fermant un oeil à l'histoire et la réalité en mer de Chine méridionale et a faussement interprété les stipulations pertinentes de la Convention des lois maritimes des Nations unies. Il dévie cette convention depuis le début et a dépassé et étendu son autorité pour rendre cette décision. Naturellement, une telle décision ne peut qu'être illégale et invalide. Le tribunal ne peut en aucun cas représenter la loi internationale, il existe toujours moins d'équité et de justice dans le monde."
 
Yang a réitéré que la souveraineté, les droits et les revendications pertinentes de la Chine en mer de Chine méridionale se sont progressivement formés et développés par le peuple chinois au travers des millénaires et ont été gérés par les gouvernements chinois successifs.

Dès 1948, le gouvernement chinois a tracé les pointillés en mer de Chine méridionale sur la carte officiellement publiée, affirmant la souveraineté de la Chine sur les îles en mer de Chine méridionale et les droits et intérêts maritimes.

En tant qu'État qui a signé la Convention des lois maritimes des Nations unies, la Chine est pleinement habilitée de ses droits. Et sa souveraineté et droits et intérêts maritimes sont protégés par la loi internationale et la convention.

YANG JIECHI
Conseiller d'Etat chinois
 
"La mer de Chine méridionale, importante pour le peuple chinois depuis les anciens temps, est notre héritage, nos fondateurs y ont dévoué leur sagesse et même leur vie. Le gouvernement chinois reste inébranlable dans sa résolution de maintenir la souveraineté territoriale de la Chine et ses droits et intérêts maritimes en mer de Chine méridionale. Le peuple chinois n'interfère pas dans les intérêts des autres pays ni n'envie leur développement. Dans le même temps, nous n'abandonnerons jamais nos intérêts légitimes. Aucun pays ne doit s'attendre à ce qu'on remplace nos intérêts principaux ou à ce qu'on se résigne à des conséquences amères, sinon notre souveraineté, les intérêts de sécurité et de développement seront sapés. Le gouvernement chinois et le peuple restent unis et agissent résolumment pour maintenir chaque centimètre de terre et chaque parcelle de nos eaux."
 
Yang a déclaré que la tentative de lancer une campagne de diffamation contre la Chine au travers de faits déformés a une fois de plus exposé la nature de l'arbitration.

La position de la Chine sur l'arbitration est entièrement conforme à la loi internationale. Et le pays a été un vif acteur de la construction et de l'amélioration de l'ordre régional et international.

L'arbitration ne changera pas d'un poil la résolution de la Chine de continuer sur la voie du développement pacifique.

La Chine reste engagée à développer des relations amicales avec d'autres pays sur la base des 5 principes de coexistence pacifique, et de renforcer la coopération gagnant-gagnant et la connectivité avec ses voisins.

Le pays adhère à des négociations et des consultations pour résoudre les questions territoriales et la délimitation maritime et de maintenir la paix et la stabilité dans la région.

YANG JIECHI
Conseiller d'Etat chinois
 
"La Chine est prête à résoudre les litiges au travers de négociations pacifiques avec les pays directement concernés, sur la base du respect des faits historiques et en accord avec la loi internationale, dont la Convention des lois maritimes des Nations unies. La Chine est prête à discuter avec les pays concernés sur des arrangements provisoires en attendant la décision finale du litige, qui inclut un développement joint dans les eaux concernées en mer de Chine méridionale pour des bénéfices mutuels, ensemble, nous pouvons maintenir la paix et la stabilité en mer de Chine méridionale. Nous appelons le nouveau gouvernement philipin de garder à l'esprit les intérêts communs de nos deux pays, d'avoir une image plus large des relations bilatérales et de résoudre cette question correctement. Tant que la Chine et les Philippines s'engagent à respecter ces principes et possèdent l'esprit de la Déclaration de conduite des parties en mer de Chine méridionale, à résoudre les différends au travers de dialogue et de consultation, et à améliorer l'amitié et la coopération bénéfique mutuelle, nos relations bilatérales pourront connaître un avenir brillant."

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
CCTV.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500