Le projet éolien répondra à 3% des besoins en électricité

11-14-2016 13:45

Le Ghana souhaite passer au vert. Un pas de plus pour se rapprocher de devenir le premier pays commercial d'Afrique de ferme éolienne, capable de répondre à près de 3% des besoins en électricité de la population. Mais le pays est en manque de fonds pour être assuré avant le début de la construction. Et même après la COP21, les fonds d'investissements dans les projets d'énergie renouvelable ne sont pas faciles à trouver.
 
Une ferme éolienne comme celle-ci ressemble à ça pour l'instant. Le Ghana espère que dans les prochaines années, ces terrains arides et poussiéreux deviendront la première centrale électrique éolienne du pays.
 

Le projet éolien répondra à 3% des besoins en électricité

Le projet éolien répondra à 3% des besoins en électricité

LIAM LEAHY
Responsable du développement, Principale énergie renouvelable
 
"Les éoliennes, qui représenteront près de 50%, génèreront près de 460 GW d'heures d'électricité propre chaque année. Maintenant, basées sur les prévisions de la demande au Ghana de près de 17 000 GW d'heures en 2017, cela représentera au moins 3% des besoins du Ghana. Sur l'échelle du foyer, nous pourront approvisionner près de 256 mille foyers ici au Ghana."
 
Le Ghana a signé une loi sur l'énergie renouvelable en 2011. Le pays promet d'utiliser 10% d'énergie renouvelable dans le pays, comme ce projet éolien. Mais les projets ne se matérialisent pas assez rapidement.
 
LIAM LEAHY
Responsable du développement, Principale énergie renouvelable
 
"Étant donné qu'il y a actuellement une crise financière et qu'il y a eu une crise d'électricité récemment. Cela a créé un environnement d'investissement qui ne pousse pas les puissances bancaires à investir facilement dans les projets au Ghana."
 
Les groupes de défense de l'environnement veulent des preuves sur les programmes environnementaux du Ghana, et rapidement. Avec des signes de changement climatique déjà évidents, le temps est compté.
 
GIDEON COMMEH
Mouvenement de défense de l'environnement des jeunes
 
"Nous avons des signes de changement climatique avec la séchèresse, en particulier dans le nord du Ghana qui affecte l'agriculture. Un autre aspect du changement climatique est la montée du niveau de la mer. La mer a dépassé les murs que nous avons installés, et elle s'étend sur plusieurs mètres dans les foyers détruisant les moyens d'existance et détruisant ce dont les personnes se battent pour."
 
LIAM LEAHY
Responsable du développement, Principale énergie renouvelable
 
"Au niveau local, nous voyons toujours beaucoup d'investissements dans les combustibles fossiles. Alors vous devez vous demandez, si les pays qui ont signé l'Accord de Paris regardent vraiement où ils donnent l'argent aux institutions multi-latérales ou à leur propre institution de développement ? Et où va cet argent ? Car il y a beaucoup de développement de combustible fossile dans les marchés émergeants comme le Ghana et une priorité au développement de ces combustibles au niveau local."
 
La crise énergétique de l'an dernier au Ghana voyait des pannes de courants régulières de 24 heures dans tout le pays.

Pendant la période préparatoire de cette année d'élection présidentielle, le gouvernement s'est engagé à rendre l'électricité plus fiable au Ghana. Mais pour l'instant, les fonds ne sont pas suffisants pour transformer le pays en un pays vert.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
CCTV.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116061900