L'optimisme aide à vivre plus longtemps ?

12-16-2016 09:14

Les gens qui ont une vision de la vie optimiste ont plus de chances de vivre plus vieux, selon une étude publiée aux Etats-Unis.

Cette étude, publiée dans American Journal of Epidemiology, analyse des données collectées de 2004 à 2012 auprès de 70 000 femmes inscrites dans la Nurses' Health Study, une étude américaine de longue haleine qui suit la santé des femmes par le biais d'enquêtes menées tous les deux ans.

Les chercheurs ont examiné le degré d'optimisme des participantes, ainsi que d'autres facteurs susceptibles de jouer un rôle dans l'impact éventuel de l'optimisme sur le taux de mortalité, tels que les origines ethniques, la tension artérielle, le régime alimentaire et l'activité physique.

L'étude a montré que les femmes les plus optimistes, ou le quartile supérieur, présentaient un risque réduit de près de 30% de mourir de l'une des maladies analysées dans cette étude, par comparaison avec les femmes les moins optimistes, ou quartile inférieur.

L

L'optimisme aide à vivre plus longtemps ?


Les femmes les plus optimistes présentaient un risque de mourir du cancer réduit de 16%, un risque de mourir de troubles cardiaques réduit de 38%, un risque de mourir d'infarctus réduit de 39%, un risque de mourir de troubles respiratoires réduit de 38%, et un risque de mourir d'infection réduit de 52%.

Des études antérieures ont déjà associé l'optimisme à un risque réduit de mort de troubles cardio-vasculaires, mais c'est la première fois qu'un lien est découvert entre l'optimisme et d'autres grandes causes de risque.

"La plupart des efforts de médecine et de santé publique portant actuellement sur la réduction de facteurs de risque de maladies, de plus en plus de signes indiquent également que la résistance psychologique pourrait également faire la différence", a estimé Eric Kim, chargé de recherche à la Harvard T.H. Chan School of Public Health et l'un des directeurs d'ouvrage de cette étude.

"Nos nouvelles conclusions suggèrent que nous devrions faire des efforts pour favoriser l'optimisme, qui s'avère associé avec des comportements de santé plus sains et des manières plus saines d'affronter les défis de la vie".

Cette étude montre également que les comportements sains n'expliquent que partiellement le lien entre optimisme et réduction du risque de mortalité. Une autre possibilité serait qu'un plus grand optimisme affecte directement nos systèmes biologiques, selon M. Kim.

Kaitlin Hagan, co-directrice d'ouvrage de cette étude, estime que l'optimisme peut être modifié par des interventions relativement peu compliquées et peu coûteuses, y compris une démarche aussi simple que de faire écrire aux gens la meilleure issue possible selon eux dans différents aspects de la vie, tels que la carrière ou l'amitié.

"Encourager le recours à ces interventions pourrait offrir un moyen innovant d'améliorer les conditions de santé à l'avenir", a déclaré Mlle Hagan.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500