France/Affaire Théo : ouverture d'une enquête préliminaire suite à une nouvelle plainte d'agression

02-15-2017 09:55

PARIS, 14 février (Xinhua) -- La justice française a ouvert une enquête préliminaire suite au témoignage d'un jeune homme qui aurait été roué de coup lors d'un contrôle par l'un des policiers mis en examen dans le cadre de l'affaire Théo, ont rapporté plusieurs médias français mardi.

Le ministre français de l'Intérieur, Bruno Le Roux, a annoncé mardi avoir saisi l'Inspection Générale de la Police Nationale (IGPN) suite à la publication du témoignage de Mohamed K., âgé de 22 ans et ami de Théo, qui disait avoir été passé à tabac lors d'un contrôle le 26 janvier dernier à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Le jeune homme a indiqué à la presse française tout d'abord avoir vu un adolescent se faire contrôler de façon brutale par des policiers à qui il demande "ce qu'il se passe". L'un d'eux lui répond être de la police puis procède à l'interpellation de l'adolescent.

Puis quelques mètres plus loin, Mohamed K. a affirmé avoir été à son tour contrôlé par les mêmes policiers, lorsque la scène dégénère :"Ils me frappent, coups de pied, coups de poing au visage, dans le ventre, dans le dos, je saigne parce qu'ils m'ouvrent le crâne, je leur dis que je suis essoufflé, ils me traitent de 'sale Noir', ils me crachent dessus".

Le jeune aurait été roué de coups durant près d'une demi-heure : "Ils me mettent des menottes. (...) Je n'ai plus d'équilibre, je tombe par terre. On écrase mon visage, on me crache dessus" a-t-il indiqué à la chaîne de télévision française BFMTV.

Il est ensuite placé en garde à vue pour "outrage et rébellion". Soigné à l'hôpital Jean Verdier de Bondy (Seine-Saint-Denis), Mohamed K. dit avoir "supplié" le personnel médical pour "ne pas retourner en garde à vue". Il aura une interruption temporaire de travail de cinq jours mais sera renvoyé au commissariat où il y restera 24 heures.

Les policiers qui ont procédé à son contrôle ont pour leur part porté plainte parce que le jeune homme se serait débattu lors de son interpellation. Lui décide tout d'abord de ne pas porter plainte à son tour, puis, suite à l'agression de son ami Théo, change d'avis, il est depuis défendu par Maître Dupont-Moretti, le même avocat que Théo.

Le chef de l'Etat français François Hollande a effectué un déplacement mardi matin à la mission locale d'Aubervilliers (Seine-Saint-Denis) afin d'apaiser les tensions qui ont donné lieu à plusieurs heurts dans des quartiers en Seine-Saint-Denis et dans le Val-d'Oise le week-end dernier, en marge de manifestations pacifistes de soutien à Théo.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500