RDC: un Français et un Tanzanien pris en otages dans l'est du pays

03-03-2017 09:29

KINSHASA, 2 février (Xinhua) -- Des ravisseurs armés ont fait irruption en pleine journée de mardi dans les installations minières de Namoya à Kabambare et amené avec eux 5 otages de différentes nationalités, dont un Tanzanien et un Français qui sont toujours détenus, dans la province de Maniema, dans l'est de la RDC.

L'information a été confirmée ce jeudi par un communiqué du ministère français des Affaires étrangères. Selon des sources sur place, les trois autres Congolais ont été libérés.

Le site visé par les preneurs d'otages de Namoya est situé à Kabambare, sous le contrôle d'une société canadienne dénommée Banro.

Une source administrative de la zone jointe par Xinhua, a indiqué que les preneurs d'otages non encore identifiés exigent un montant d'un million de dollars, pour libérer les deux expatriés retenus dans un endroit pas encore localisé.

La province du Maniema regorge plusieurs sites miniers en cours d'exploitation par diverses entreprises nationales et internationales. C'est la première fois que la prise d'otage soit rapportée dans cette partie du pays, visant plus particulièrement les étrangers travaillant sur place.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
French.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116061900