L'armée syrienne reprend une ville clé à l'EI dans la province d'Alep

03-09-2017 09:30

DAMAS, 7 mars (Xinhua) -- L'armée syrienne s'est emparée mardi de la ville d'al-Khafseh et des stations de pompage environnantes dans la campagne orientale de la province d'Alep, dans le nord de la Syrie, au terme de combats contre le groupe Etat islamique (EI), a rapporté l'édition en ligne du journal progouvernemental al-Watan.

La reprise d'al-Khafseh des mains de l'EI est une victoire cruciale, dans la mesure où cette zone contient plusieurs sources qui alimentent la ville d'Alep en eau potable.

Les 1,5 million d'habitants d'Alep sont privés d'eau potable depuis huit semaines, depuis que l'EI a coupé les pompes à eau qui alimentaient la ville.

Des manifestations de liesse ont éclaté un peu partout dans la ville d'Alep, les habitants célébrant la libération d'al-Khafseh et le retour imminent de l'eau potable dans leur ville, selon le journal.

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme a lui aussi confirmé que l'armée syrienne avait repris les stations de traitement des eaux d'al-Khafseh, sur la rive ouest de l'Euphrate.

Citant des sources qui n'ont pas été identifiées, l'Observatoire a déclaré que l'EI s'était retiré de la zone sous la pression des forces du gouvernement syrien, qui ont progressé dans la campagne orientale de la province d'Alep.

Le groupe de veille basé à Londres a précisé que les forces gouvernementales syriennes avaient désormais repris le contrôle de quelque 1 000 km2 de territoires dans la campagne est d'Alep, dans le cadre d'une vaste offensive lancée le 17 janvier 2017.

Au cours de leur progression, les forces gouvernementales syriennes ont atteint la ville de Manbij, dans la campagne nord-ouest de la province d'Alep, une ville qui est actuellement contrôlée par le Conseil militaire de Manbij (CMM) soutenu par les Kurdes.

En vertu d'une coordination entre la Russie et les combattants kurdes, le CMM a transféré à l'armée syrienne le contrôle de plusieurs zones rurales à l'ouest de Manbij. Ces zones sont destinées à servir de zone tampon entre les groupes armés kurdes et les forces de l'opération Bouclier de l'Euphrate, une opération lancée par Ankara pour déloger les Kurdes de Manbij.

La coalition antiterroriste menée par les Etats-Unis a également déployé des forces près de Manbij pour tenir l'EI à distance, ainsi que pour séparer les groupes armés soutenus par la Turquie et ceux des forces kurdes.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500