Les relations raciales ont continué de se détériorer aux Etats-Unis en 2016

03-10-2017 10:49

BEIJING, 9 mars (Xinhua) -- Les relations raciales aux Etats-Unis ont continué de se détériorer en 2016, selon un rapport publié jeudi sur l'état des droits de l'homme aux Etats-Unis.

Le rapport, intitulé "L'Etat des droits de l'homme aux Etats-Unis en 2016", publié par le Bureau de l'information du Conseil des Affaires d'Etat, indique que les incidents impliquant des Afro-américains se faisant tirer dessus par des policiers blancs se sont souvent répétés aux Etats-Unis.

La discrimination raciale a influencé sévèrement l'application de la loi et la justice, a indique le rapport, soulignant que les écarts systématiques entre les populations minoritaires et les Blancs existaient dans les secteurs de l'emploi et en termes de revenus.

Les minorités ont souffert de divers traitements discriminatoires à l'école et dans la vie sociale. Le USA Today a rapporté le 14 juillet 2016, que selon un sondage, 52% des Américains pensaient que le racisme contre les Noirs était un problème "extrêmement" ou "très" sévère, selon le rapport.

Un total de 69% de personnes interrogées dans un sondage ont déclaré que les relations raciales aux Etats-Unis étaient en général mauvaises. Six Américains sur dix ont indiqué que les relations raciales se détérioraient, contre 38% l'année précédente, selon le rapport.

Selon un article publié sur Internet par le Washington Post sur les tirs des policiers en 2015, les Noirs américains ont eu une possibilité 2,5 fois plus élevée de se faire tirer dessus et d'être abattus par la police par rapport aux Blancs américains. Les Noirs non armés ont eu une possibilité 5 fois plus élevée de se faire tirer dessus et d'être abattus par rapport aux Blancs non armés.

Les écarts de salaire entre les Noirs et les Blancs ont été les pires en quarante ans, selon le rapport.

Les musulmans souffrent d'une discrimination de plus en plus sévère aux Etats-Unis, selon la même source.

La discrimination raciale est fermement condamnée par les Nations unies. Après avoir mené des enquêtes à travers les Etats-Unis du 9 au 29 janvier 2016, le Groupe d'experts sur les personnes d'ascendance africaine du Conseil des droits de l'homme de l'ONU a exprimé de graves préoccupations par rapport aux homicides commis par la police, la présence de la police dans les écoles, la violence ciblant la communauté Afro-américaine avec impunité, les préjugés raciaux dans le système judiciaire criminel, ainsi que l'incarcération de masse et la criminalisation de la pauvreté affectant disproportionnellement les Afro-américains.

Selon le rapport chinois, les Etats-Unis se présentent encore une fois comme "les juges des droits de l'homme".

"En brandissant le 'bâton des droits de l'homme', ils pointent du doigt et accusent la situation des droits de l'homme dans de nombreux pays, sans tenir compte de leurs graves problèmes en matière de droits de l'homme", indique le rapport chinois.

"Avec des fusillades entendues par la population ayant comme décor la Statue de la Liberté, la détérioration de la discrimination raciale et la farce des élections dominées par la politique de l'argent, le défenseur autoproclamé des droits de l'homme a présenté le 'mythe' de ses droits de l'homme avec ses propres actes", ajoute le rapport.

Des faits concrets montrent que les Etats-Unis ont connu l'année dernière une détérioration continue de certains aspects importants de leurs problèmes actuels en matière de droits de l'homme, selon le rapport.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500