La Belgique s'inquiète des tensions croissantes dans le contexte des meetings électoraux turcs

03-16-2017 09:48

BRUXELLES, 15 mars (Xinhua) -- Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères de la Belgique, Didier Reynders, s'inquiète des tensions croissantes autour de la planification de meetings électoraux dans plusieurs pays européens, dans le contexte du prochain référendum sur la constitution turque.

Dans un communiqué rendu public mercredi à Bruxelles, il rappelle que la liberté d'expression est une valeur fondamentale pour la Belgique et l'Union européenne et qu'elle doit prévaloir dans la Belgique et partout dans le monde. M. Didier Reynders souligne par ailleurs que le respect de l'ordre public doit être assuré et que la responsabilité à cet égard incombe aux bourgmestres.

Il revient aux autorités locales, avec l'appui des services de police, d'évaluer le risque de troubles à l'ordre public et de prendre les mesures nécessaires, en ce compris l'annulation éventuelle d'événements s'inscrivant dans le contexte de la campagne du referendum turc.

Didier Reynders appelle à la retenue et à éviter les propos outranciers et insultants tenus à l'encontre de pays membres de l'Union européenne, en particulier l'usage des termes de nazisme et de fascisme et les propos relatifs au génocide de Srebrenica.

Didier Reynders appelle à éviter toute escalade et à privilégier la voie du dialogue et la sérénité des débats.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500