Texte intégral : Rapport d'activité du gouvernement

03-17-2017 09:14

Dossier : 2017 APN&CCPPC Sessions



IV) Stimuler par l'innovation la reconversion et la montée en gamme de l'économie réelle. Comme l'économie réelle est depuis toujours la base du développement de notre pays, nous considérons comme une tâche urgente sa transformation et sa montée en gamme. Il faut poursuivre en profondeur la stratégie de développement par l'innovation,et aider l'économie réelle à optimiser ses structures et à améliorer continuellement sa qualité, sa rentabilité et sa compétitivité.

Augmenter la capacité d'innovation scientifique et technique. Nous perfectionnerons les mécanismes permanents de soutien à la recherche fondamentale et à la recherche originale, construirons des infrastructures scientifiques et techniques importantes et des centres d'innovation technique au niveau national, et mettrons en place des plateformes facilitant l'ouverture et l'accessibilité de nos ressources scientifiques et techniques. Nous ferons progresser la réforme expérimentale en faveur de l'innovation générale. Nous réformerons les mécanismes d'évaluation scientifique et technique. Afin que nos chercheurs ne dispersent pas leur énergie dans des vétilles, nous assurerons l'autonomie des écoles supérieures et des établissements de recherche, appliquerons les politiques d'incitation telles que la répartition de boni et l'octroi d'actions ou d'options d'achat, et réformerons le système de gestion des projets et des fonds de recherche scientifique. Tout en menant des essais de réforme pour une gestion générale de la propriété intellectuelle, nous améliorerons le système de création, de protection et d'utilisation de cette dernière. Nous approfondirons la réforme du système de développement des ressources humaines et appliquerons une politique d'introduction de talents plus efficace. En rassemblant des compétences provenant des quatre coins du monde et en exploitant leur enthousiasme,nous pourrons sûrement réussir notre grandiose entreprise d'innovation.

Accélérer la création et le développement des industries émergentes. Nous allons appliquer sur toute la ligne le programme de développement des industries émergentes d'importance stratégique, promouvoir la R-D et l'application industrielle des techniques, notamment en ce qui concerne les nouveaux matériaux,les nouvelles énergies, l'intelligence artificielle, les circuits intégrés, le secteur biopharmaceutique et la télécommunication mobile 5G, et favoriser l'expansion des conglomérats industriels. Nous soutiendrons et guiderons le développement de l'économie partagée, et augmenterons l'efficacité de l'utilisation des ressources sociales, de manière à rendre plus facile la vie des gens. Suivant le principe d'encouragement de l'innovation, de tolérance et de prudence, nous établirons des règles de contrôle des industries émergentes, afin d'orienter et de favoriser leur sain développement. Nous approfondirons la réforme du système de gestion statistique, en perfectionnant la statistique des industries émergentes. À l'époque de l'Internet, le développement de tous les secteurs exige des réseaux informatiques plus sûrs, fonctionnant à une vitesse plus rapide et à un coût moins élevé. Cette année, l'augmentation de la vitesse de l'Internet et la réduction des tarifs d'abonnement devront accomplir des progrès plus importants : les frais des appels de longue distance et d'itinérance à l'intérieur du pays seront supprimés ; les tarifs d'abonnement aux réseaux Internet haut débit destinés aux PME seront fortement revus à la baisse ; les tarifs des appels internationaux seront aussi réduits. Nous chercherons ainsi à promouvoir un ample développement de l'"Internet +" et l'essor rapide de l'économie numérique, pour que toutes les entreprises et toute la population puissent en bénéficier.

Intensifier la transformation et la montée en gamme des industries traditionnelles. Nous poursuivrons en profondeur le programme "Fabriqué en Chine 2025", accélérerons la mise en application des mégadonnées, de l'infonuagique et de l'Internet des objets, et stimulerons, en recourant aux nouvelles techniques, aux nouvelles formes d'activités et aux nouveaux modèles, la transformation des modes de production, de gestion et de commercialisation de nos industries traditionnelles. En considérant la fabrication intelligente comme le fer de lance, nous allons promouvoir la création de zones modèles de fabrication intelligente et de centres d'innovation manufacturière au niveau national, appliquer en profondeur les projets spéciaux visant à augmenter les capacités essentielles de l'industrie et à développer les équipements importants, et développer énergiquement l'industrie manufacturière avancée, tout cela de manière à faire évoluer le "fabriqué en Chine" vers le haut et moyen de gamme. Nous améliorerons les politiques de soutien à la transformation de la Chine en une grande puissance manufacturière, et encouragerons la refonte technique par de multiples moyens, afin d'insuffler un nouveau dynamisme à nos industries traditionnelles.

Continuer à encourager la démocratisation de la création d'entreprise et de l'innovation. Elle constitue un moyen efficace de créer des emplois grâce à l'innovation et à la création d'entreprise. Elle est une puissante force qui stimule le remplacement des anciens moteurs de développement par de nouveaux et la montée en gamme des structures économiques. Elle est aussi un canal concret pour favoriser l'égalité des chances et la mobilité sociale. C'est pourquoi nous devons sans cesse approfondir cette démocratisation. Nous créerons une série de centres modèles de ce type ; encouragerons les grandes entreprises, les institutions de recherche et les établissements de l'enseignement supérieur à développer des espaces pour l'innovation participative ; renforcerons le soutien aux PME et aux microentreprises innovantes ; et mettrons en place un système de services complets s'adressant au grand public. Tout cela permettra de faire valoir les avantages respectifs de différents acteurs, de réaliser une interaction vertueuse en ligne et hors ligne, de faire proliférer nos petites entreprises comme des champignons et de faire de nos grandes entreprises de véritables piliers du ciel, et, enfin, de libérer pleinement la dynamique du marché et les forces créatrices de la société.

Veiller à une amélioration générale de la qualité des produits. Dans ce but, il convient de mener sur une vaste échelle des opérations d'amélioration de la qualité : renforcer la gestion générale, intensifier les contrôles, consolider l'infrastructure de la qualité et perfectionner le mécanisme d'élimination par la concurrence. C'est dans l'esprit du maître artisan que se trouve l'âme de la qualité. Par conséquent, il faut faire rayonner cet esprit, ancrer dans les esprits la culture du maître artisan, observer la déontologie professionnelle, vénérer la perfection, améliorer les mécanismes d'incitation, former de nombreux "maîtres artisans chinois" et créer des "marques chinoises" au rayonnement international, afin de faire entrer ainsi l'économie chinoise dans l'ère de la qualité.

V) Promouvoir le développement de l'agriculture et l'augmentation régulière des revenus des paysans. Il importe d'approfondir la réforme structurelle du côté de l'offre dans le secteur agricole, de perfectionner notre politique visant à développer l'agriculture et les régions rurales, de rechercher de nouveaux moyens d'accroître les revenus des paysans, de garantir la sécurité alimentaire, de promouvoir la stimulation réciproque et la progression commune de la modernisation agricole et de la nouvelle urbanisation, et d'accélérer la formation de nouveaux moteurs de développement pour l'agriculture et les régions rurales.

Promouvoir la restructuration de l'agriculture. Il convient d'aider les paysans à développer la production en fonction des besoins du marché et à augmenter l'offre de produits verts de qualité. Des efforts seront faits pour étendre la production du riz et du blé de qualité ; la superficie des terres consacrées à la culture du maïs devra être réduite de manière adéquate, tandis que les surfaces consacrées aux essais de substitution des cultures fourragères aux cultures céréalières s'étendront à plus de 10 millions de mu [environ 666 667 hectares]. Diverses mesures seront prises pour absorber les stocks de maïs. Pour favoriser l'intégration des secteurs primaire, secondaire et tertiaire dans les campagnes, nous renforcerons le soutien à la transformation à forte valeur ajoutée des produits agricoles récoltés dans leurs principales régions productrices, promouvrons l'agrotourisme et l'agriculture de loisirs, et prolongerons la chaîne de la production et de la valeur.

Accélérer la mise en place d'une agriculture moderne. Il faut promouvoir la production standardisée,ainsi que la création et la protection de nouvelles marques de produits agricoles. Il faut développer les zones à fonction spéciale de production céréalière, les zones de protection de la culture des principaux produits agricoles, les zones de production de produits agricoles locaux compétitifs, ainsi que les parcs agro-industriels modernes. Nous promouvrons l'aménagement des terres, réaménagerons les champs à rendement moyen ou faible, généraliserons les techniques de culture sèche, et augmenterons de 20 millions de mu (environ 1,33 million d'hectares) la superficie de l'irrigation goutte à goutte. Nous renforcerons la protection des terres cultivées, en maintenant l'équilibre entre les terres réquisitionnées et les terres créées en compensation. Le développement des exploitations agricoles à grande échelle sous diverses formes, qui est la seule voie possible pour développer une modernisation agricole à la chinoise, doit être fortement garanti par les assurances agricoles. En 2017, des expériences pilotes d'assurance contre les sinistres graves en faveur des exploitants agricoles à grande échelle seront menées dans certains districts choisis dans 13 provinces grosses productrices de céréales. Pour cela,une partie du fonds contre les calamités naturelles sera utilisée pour augmenter le taux de couverture et celui de remboursement. Il convient de parfaire le système de réassurance agricole, afin de garantir le développement de l'agriculture moderne par des assurances agricoles permanentes et stables.

Approfondir la réforme dans les régions rurales. Il convient de faire progresser méthodiquement la réforme du système de propriété collective et d'approfondir les essais de réforme du système agraire rural afin de renforcer les droits de propriété aux paysans. Il faut perfectionner le mécanisme de formation des prix des principaux produits agricoles comme les céréales, ainsi que le système de leur achat et entreposage, tout en faisant progresser la réforme du prix de l'eau à usage agricole. Il convient, en outre, de mener en profondeur la réforme du régime de propriété forestière collective, des zones forestières publiques et des plantations forestières d'État, des zones de défrichement et des coopératives rurales d'approvisionnement et de vente. Nous renforcerons l'édification des organisations de base dans les régions rurales. Enfin, nous devrons parfaire le mécanisme d'incitation à la création d'entreprise et à l'innovation dans les campagnes, former davantage de paysans de nouvelle génération qui soient de véritables professionnels, apporter le soutien nécessaire aux paysans migrants qui retournent dans leur région d'origine pour y créer leur propre entreprise, et prendre de nouvelles mesures pour encourager les diplômés universitaires, les militaires démobilisés et les travailleurs scientifiques et techniques à s'installer à la campagne pour y déployer leurs talents.

Renforcer la construction d'infrastructures rurales. 200 000 km de routes rurales seront construites ou refaites. La couverture complète des services d'approvisionnement en électricité sûre et stable dans les régions rurales et celle du réseau d'alimentation électrique des puits de pompage dans les régions de plaine se réaliseront comme prévu. 30 000 villages administratifs seront desservis par des réseaux en fibres optiques. Le taux de garantie de l'eau potable dans les régions rurales sera élevé. La rénovation des maisons insalubres sera accélérée. De grands efforts seront faits pour améliorer le cadre de vie : notre objectif est de construire de beaux villages qui attirent les gens par leur modernité et leurs paysages champêtres.

VI) Prendre l'initiative d'élargir l'ouverture sur l'extérieur. Face aux nouveaux changements de la conjoncture extérieure et aux nouvelles exigences du développement intérieur, nous devrons parfaire nos dispositions stratégiques d'ouverture, accélérer la mise sur pied d'un nouveau système d'économie ouverte pour assurer un approfondissement et une remise à niveau de l'ouverture sur l'extérieur.

Faire avancer de façon substantielle la réalisation du projet des "nouvelles routes de la Soie terrestre et maritime". En restant fidèles aux principes de consultation réciproque, d'engagement commun et de partage des fruits, nous travaillerons à développer les corridors économiques terrestres et les points d'appui de la coopération maritime. Nous instaurerons un système permettant de faciliter le dédouanement. Nous mènerons en profondeur la coopération internationale en matière de capacités de production pour exporter nos équipements, nos techniques, nos normes et nos services, réalisant ainsi la complémentarité des avantages. Nous renforcerons également les échanges et les coopérations sur les plans éducatif, scientifique, culturel, sanitaire et touristique. Nous allons bien organiser le Sommet de coopération internationale pour le projet des "nouvelles routes de la Soie terrestre et maritime", afin de jouer avec nos partenaires une véritable symphonie de célébration de la coopération gagnant-gagnant.

Continuer à stabiliser le commerce extérieur avec une tendance à la hausse. Il faut bien appliquer et perfectionner notre politique d'import-export et réorienter notre import-export selon une stratégie d'optimisation. La couverture de l'assurance-crédit à l'exportation sera étendue, et l'assurance-financement sera appliquée à tous les gros équipements complets exportés qui remplissent les conditions requises. Les expériences pilotes favorisant le développement innovant du commerce des services seront poursuivies, et un fonds d'orientation sera institué à cette fin. Un soutien actif sera accordé à l'exportation de marchandises achetées sur des marchés homologués et au développement des entreprises de services intégrés pour le commerce extérieur. Un plus grand nombre de centres modèles de reconversion et de montée en gamme du commerce extérieur seront créés. Le commerce de sous-traitance sera orienté vers les positions moyenne et supérieure de la chaîne industrielle et délocalisé progressivement vers les régions du Centre et de l'Ouest. Le système de guichet unique sera généralisé pour faciliter le commerce international, et les formalités de douane seront uniformisées à l'échelle nationale. Simultanément, nous augmenterons l'importation de techniques et d'équipements avancés, et de composants et de pièces clés, afin de favoriser un développement équilibré du commerce et d'accélérer la montée en gamme de nos industries.

Optimiser davantage l'environnement d'investissement des capitaux étrangers. On révisera le Catalogue des secteurs d'activité accessibles aux investissements étrangers, en ouvrant davantage le secteur des services, l'industrie manufacturière et l'exploitation minière. Les entreprises à capitaux étrangers seront encouragées à entrer en bourse et à émettre des obligations en Chine. Elles seront aussi autorisées à prendre part aux projets scientifiques et techniques au niveau national. Les entreprises chinoises et étrangères bénéficieront du même traitement en ce qui concerne la reconnaissance de la qualification, l'élaboration des normes, les achats publics et les politiques définies dans le cadre du programme "Fabriqué en Chine 2025". Les gouvernements locaux pourront, dans les limites de leurs attributions légales, élaborer et appliquer des mesures préférentielles pour attirer des investisseurs étrangers. Nous poursuivrons la construction de 11 zones pilotes de libre-échange selon des normes et critères élevés, et généraliserons sur toute la ligne les expériences réussies. Nous veillerons à guider les investissements chinois à l'étranger pour qu'ils réalisent un développement sain et réglementé et élèvent leur capacité à se prémunir contre les risques. Notre porte s'ouvrant toujours plus largement, nous préserverons notre statut de destination favorite des investisseurs étrangers.

Promouvoir la libéralisation et la facilitation du commerce et de l'investissement internationaux. La mondialisation économique correspond aux intérêts fondamentaux de tous les pays du monde. La Chine n'hésitera pas à promouvoir la coopération économique internationale, en préservant fermement le rôle essentiel du système de commerce multilatéral et en participant activement aux négociations commerciales multilatérales. Nous sommes prêts à travailler avec les pays intéressés pour faire entrer en vigueur rapidement et intégralement le Protocole sur la mise à niveau de la zone de libre-échange Chine-ASEAN, faire aboutir au plus tôt les négociations en vue de la conclusion de l'Accord de partenariat économique régional global et promouvoir la mise en place de la zone de libre-échange Asie-Pacifique. Nous continuerons aussi à discuter avec les pays et régions concernés sur l'accord de commerce et d'investissement. Pays responsable, la Chine a toujours tenu scrupuleusement ses promesses et défendra résolument ses intérêts légitimes.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
French.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500