Irak : 320.000 civils supplémentaires risquent de fuir l'ouest de Mossoul

03-21-2017 13:40

NEW YORK (Nations Unies), 20 mars (Xinhua) -- Près de 320.000 civils supplémentaires pourraient fuir l'ouest de Mossoul dans les prochaines semaines, en raison des opérations militaires du gouvernement irakien pour reprendre cette partie de la ville encore aux mains de l'Etat islamique, ont estimé les agences humanitaires.

 

"L'opération humanitaire dans l'ouest de Mossoul est beaucoup plus importante et beaucoup plus complexe que dans l'est" de la ville, a signalé la coordonnatrice humanitaire pour l'Irak, Lise Grande, dans un communiqué de presse.

 

Selon le gouvernement irakien, 180.000 civils ont fui l'ouest de Mossoul depuis la mi-février, date à laquelle le gouvernement a commencé les opérations militaires pour reprendre les quartiers ouest de la ville.

 

Les agences humanitaires sont profondément préoccupées par le sort des civils. "L'utilisation d'explosifs dans la vieille ville densément peuplée est susceptible de causer des dommages importants", a déclaré Mme Grande, ajoutant que la principale voie d'approvisionnement de l'ouest de Mossoul est coupée depuis la mi-novembre.

 

Sous la direction du gouvernement irakien, un effort massif est en cours pour faire face à la crise, a constaté Mme Grande. Les civils fuyant les quartiers ouest de la ville sont accueillis dans 17 camps et sites d'urgence près de Mossoul. Le gouvernement et ses partenaires s'efforcent de construire de nouveaux camps et d'élargir ceux qui existent.

 

"C'est une course contre la montre. Jusqu'à présent, les familles reçoivent un soutien et sont abritées. Mais si le nombre de personnes quittant la ville augmente plus vite que notre capacité à construire de nouveaux sites, la situation pourrait se détériorer très rapidement", a déploré Mme Grande.

 

Depuis le 17 octobre, plus de 330.000 personnes ont été déplacées à cause de la crise de Mossoul, et plus de 70.000 sont rentrées chez elles. "Nous avons préparé et planifié l'opération de Mossoul depuis des mois, mais la vérité est que la crise nous met sous pression. Nous allons faire de notre mieux pour que les gens puissent recevoir l'assistance dont ils ont besoin", a déclaré Mme Grande.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500