La Chine exhorte la France à protéger la sécurité des Chinois après la mort d’un ressortissant à Paris

03-30-2017 10:29

La Chine a appelé mardi la France à protéger la sécurité et les droits des ressortissants chinois dans le pays après qu'un homme a été abattu à son domicile par la police française, provoquant un tollé sur internet en Chine.

Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, a déclaré mardi que la Chine avait demandé à la France de « garantir la sécurité et les droits des citoyens chinois en France et de traiter de manière rationnelle la réaction des Chinois à cet incident ».

L’homme a été abattu à son domicile à Paris par un policier suite à une dispute de voisinage dimanche soir. Certains médias français ont évoqué une « légitime défense » contre « un assaillant muni de ciseaux ». La police a déclaré que le défunt, un certain M. Liu âgé de 56 ans, avait blessé un agent avant qu’un collègue n’ouvre le feu. Cependant, une des filles de la victime a déclaré que son père n'avait pas attaqué le policier, a rapporté l'Agence Xinhua. Le défunt était en train de découper du poisson lorsque la police est arrivée, selon sa fille, et s’est rendu à la porte avec une paire de ciseaux à la main, a rapporté Reuters.

Plus de 150 ressortissants chinois ont organisé lundi soir une manifestation devant le commissariat de la rue Erik Satie, dans le 19e arrondissement de Paris. La police a fait usage de gaz lacrymogène pour disperser les manifestants, a rapporté Xinhua.

Au moins un homme d'origine chinoise a été blessé et 35 ont été arrêtés, a rapporté l'AFP. Trois policiers ont subi des blessures mineures.

L'incident a suscité des discussions sur les médias sociaux chinois. Une page apparue sur Sina Weibo, portant le hashtag « Ressortissant chinois abattu par la police en France » avait été consultée plus de 360 000 fois au moment de la publication de cet article.

« Nous sommes fermement opposés à la police dans cette affaire. Est-il temps pour nous de boycotter les produits fabriqués en France ? » a commenté un internaute. Un autre a écrit : « J'ai entendu dire que les Chinois étaient souvent victimes de vol en France, mais je ne pensais pas qu’il y avait des incidents si graves. Comment la France peut-elle attirer plus de touristes chinois si elle ne maîtrise pas sa police ? »

L'incident a déclenché la colère et l’inquiétude des ressortissants chinois en France, et de nombreuses personnes ont republié des vidéos des affrontements survenus lundi soir, en appelant à la justice sur Facebook et Twitter.

Les organisations de représentation de la communauté chinoise en France ont publié lundi un communiqué conjoint indiquant que toutes devaient appeler ensemble à la justice pour le défunt et « être en première ligne pour garantir que les droits de notre communauté ».

Ren Limin, directeur de l'Association des résidents chinois en France, a déclaré au Global Times que l'enquête est encore en cours, mais que l'incident a suscité la préoccupation des ressortissants chinois.

« Cet incident pourrait avoir un impact sur les relations sino-françaises … et beaucoup de choses restent à éclaircir, notamment sur les raisons des policiers de réagir avec tant de précipitation et d’ouvrir le feu sur cet homme », a déclaré M. Ren.

Représentations en France

Hua Chunying a déclaré mardi que la Chine « a immédiatement demandé à son ambassade d'activer le mécanisme d'intervention d'urgence [et] a pris contact avec la France, exigeant que toute la lumière soit faite sur cet incident ».

« En attendant, nous espérons que nos citoyens en France pourront exprimer leurs souhaits et leurs demandes de manière légale et raisonnable », a ajouté Mme Hua.

Deux organisations de la communauté chinoise en Espagne ont également prévu d'organiser des manifestations devant les consulats français à Madrid, Barcelone, Milan et Rome de mardi à jeudi.

« Un manque de confiance dans les autorités pourrait mener à des violences et affrontements, ce qui est aussi la cause de différends entre les minorités ethniques et les autorités publiques », a estimé Lin Yasong, conseiller juridique employé par l'ambassade de Chine en France, dans le Global Times.

Lin Yasong a déclaré que certains ressortissants chinois pouvaient être déçus envers les autorités françaises pour ce qu’ils ressentent comme une insécurité en tant que groupe minoritaire. « Toutefois, les autorités judiciaires françaises sont relativement impartiales et supervisent la police de manière stricte », a déclaré M. Lin.

Cependant, Zheng Ruolin, spécialiste de la politique et des questions sociales françaises à l'Université Fudan, a déclaré au Global Times que le manque de transparence dans la gestion de cet incident a provoqué la colère de la communauté chinoise.

« Une tendance xénophobe est en train de frémir en France dans un contexte d’économie morose, et les politiciens d'extrême-droite ont beaucoup de partisans dans la police », a-t-il noté. La communauté chinoise doit agir de concert pour protéger ses intérêts et s'impliquer davantage dans la politique pour faire entendre sa voix, selon lui.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.china.org.cn 
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500