Des agriculteurs pauvres s'enrichissent grâce au partage de machines et de fonds

04-05-2017 14:54

BEIJING, 5 avril (Xinhua) -- Depuis des millénaires, les agriculteurs ont compté sur la main-d'oeuvre pour labourer les champs et semer des graines. Cependant, comme de nombreux habitants ruraux ont quitté leurs villes natales pour travailler dans les villes, il est plus difficile de recruter et garder des travailleurs agricoles.

 

Pour une coopérative agricole dans la province chinoise du Guangdong (sud), le manque de main-d'oeuvre n'est plus un problème.

 

La coopérative, dans le bourg de Xi'an, de la ville de Lianzhou, a établi une société de location en 2016, qui loue des équipements agricoles à ses membres.

 

He Guozhan est l'un des bénéficiaires de la société de location.

 

En tant que travailleur migrant depuis six ans, il a remarqué l'augmentation des revenus agricoles et a décidé ainsi de revenir sur les terres de ses parents pour essayer de faire fortune.

 

"Auparavant, ma famille ne pouvait s'occuper que d'un hectare de riz, mais actuellement, je gère moi-même plus de trois hectares de terres cultivables", a-t-il indiqué.

 

La coopérative a décidé que les frais de location des équipements devaient être basés sur la superficie du terrain sur lequel la machine serait utilisée. Par conséquent, un montant forfaitaire de 5.700 yuans (827 dollars) par hectare a été fixé. Cela a permis aux agriculteurs d'obtenir davantage de bénéfices de leurs produits.

 

Depuis l'établissement de la société de location, ses bénéfices nets par hectare de riz sont passés de 5.000 yuans à 9.000 yuans, d'après M. He.

 

"Comme les machines font la majorité du travail difficile, je me concentre sur l'irrigation et la fertilisation", a-t-il indiqué.

 

Chen Honghui gère cette société de location. Il a expliqué que tous les équipements avaient été achetés avec les bénéfices de la location ou prêtés à la coopérative par ses membres.

 

La société de location loue actuellement des équipements à une vingtaine de villages à travers le bourg.

 

"Le partage des équipements signifie que les agriculteurs peuvent cultiver davantage de produits malgré une main-d'ouvre limitée, et cela contribue à augmenter leurs revenus", a indiqué He Yongfeng, chef adjoint du comité du Parti communiste chinois pour le bourg.

 

Pas loin de là, dans le district de Yangshan, de la ville de Qingyuan, Chen Youzhi est récemment devenu actionnaire d'une société.

 

Soutenu par le gouvernement local, il faisait partie des 86 familles modestes du district qui ont chacune sollicité un prêt à taux bonifié de 10.000 yuans en 2016. Les prêts ont été utilisés pour acheter une participation de la Haoran Agriculture Produce Co., une grande société de la région.

 

L'injection de fonds a permis à la société d'ouvrir un élevage de poulets, pouvant atteindre un rendement de 160.000 poulets annuellement, alors que M. Chen et tous les autres investisseurs reçoivent des dividendes à la fin de l'année.

 

"Outre les dividendes, nous pouvons également travailler dans la société ou recevoir une formation gratuite", a ajouté M. Chen.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500