La région Beijing-Tianjin-Hebei renforce les normes des revêtements de construction pour améliorer la qualité de l'air

04-17-2017 14:05

BEIJING, 17 avril (Xinhua) -- Pour contrôler la pollution de l'air, la province du Hebei, et les villes de Beijing et de Tianjin mettront en service une norme unifiée pour réduire l'utilisation de revêtement et d'adhésif de construction.

Selon la norme publiée jeudi, la quantité des composés organiques volatiles (VOC) ne doivent pas dépasser les niveaux fixés dans la fabrication, le stockage et l'utilisation de revêtement et d'adhésif de construction. Cette mesure permettra de réduire de 20% les émissions dans l'air de VOC.

La région Beijing-Tianjin-Hebei se trouve au coeur de la plaine du nord de la Chine où la pollution de l'air, particulièrement le smog en hiver, survient souvent en raison de la concentration élevée d'émissions industrielles et des véhicules, du manque de circulation de l'air et de la combustion de charbon.

"Les VOC sont des composés importants de l'ozone et des PM 2,5 -- des matières particulaires dont le diamètre est inférieur à 2,5 mm", a indiqué Yu Jianhua, ingénieur en chef du Bureau municipal de la protection environnementale de Beijing.

Selon lui, en raison de l'urbanisation rapide, le revêtement et l'adhésif de construction constituent une partie importante des VOC en ville. En 2015, 5,16 millions de tonnes de revêtement et d'adhésif ont été utilisées en Chine, soit huit fois la quantité de l'année 2000.

Beijing possède déjà ses règlements sur l'utilisation du revêtement et de l'adhésif mais la dernière norme a durci les restrictions et élargi la juridiction pour couvrir Tianjin et le Hebei où les règlements étaient plus modérés.

La nouvelle norme représente le premier règlement conjointement publié par les trois régions pour lutter contre la pollution de l'air.

En 2017, la région devra réduire la densité de PM 2,5 de 25% par rapport au niveau de 2012, selon un plan d'action du gouvernement publié en septembre 2013.

Beijing s'est efforcé d'atteindre son objectif d'une densité moyenne de PM2,5 de 60 microgrammes par mètre cube. Sur les trois premiers mois de l'année, la densité de PM2,5 a été en moyenne de 84 microgrammes par mètre cube.

Cependant, la qualité de l'air de Beijing est la meilleure parmi 28 villes dans la région Beijing-Tianjin-Hebei.

La semaine précédente, quatorze villes, dont Beijing, Tianjin, Tangshan et Baoding, ont émis une alerte orange à la pollution de l'air, soit le niveau le deuxième plus élevé.

Pour assurer les politiques en matière de lutte contre la pollution de l'air, le ministère de la Protection de l'Environnement a annoncé sur son site Internet que sept équipes avaient été envoyées à Beijing, Tianjin, ainsi que dans les villes de Shijiazhuang, Tangshan, Baoding, Xingtai et Anyang dans les provinces du Hebei et du Henan.

Des inspecteurs ont découvert que plusieurs entreprises de Tianjin et de Baoding n'avaient pas répondu aux exigences relatives à la réduction des polluants, et que certains véhicules à Beijing ne respectaient pas les exigences en matière d'émissions.

Le ministère a appelé les autorités locales à faire face à ce problème.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
french.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500