La Chine s´attaque à la surcapacité

Source: CCTV.com | 11-28-2009 09:53

Taille du texte: T+ | T-

La Chine s'attaque à la surcapacité... et ses efforts paient, selon la Chambre de Commerce de l'Union européenne. Mais il reste encore beaucoup à faire pour garantir un développement durable et réduire les frictions commerciales.

La Chambre de Commerce de l'UE a publié un rapport qui analyse 6 industries clés en Chine qui souffrent d'une surproduction.

Charles-Edouard Bouee

Président, Consultants en stratégie RolandBerger

"Nous nous sommes penchés sur 6 secteurs. Les plus affectés sont l'acier, l'aluminium, le ciment, certaines industries chimiques et l'éolien."

Selon le rapport, le secteur de la construction navale en Chine représente 36% des capacités mondiales, dont 70% est destiné à l'exportation. Mais prise dans son ensemble, la construction navale pâtit d'une surcapacité de production. Un problème qui n'est pas confiné à ce secteur.

Charles-Edouard Bouee

Président, Consultants en stratégie RolandBerger

"Premièrement, de fortes attentes envers le marché. Tout le monde voit dans la Chine un énorme marché, donc les entreprises privées et les entrepreneurs investissent massivement pour l'avenir, créant cette surcapacité. Deuxièmement, l'épargne est très importantes et les entreprises réinvestissent cet argent pour augmenter leurs capacités. Troisièmement, il y a cet aspect culturel qui veut qu'on investisse dans des choses tangibles."

La crise économique a de plus réduit drastiquement la demande pour les produits chinois, alors même que le gouvernement chinois débloquait un important paquet de relance pour accroître les capacités de production. Pour résoudre ce problème, le Conseil des Affaires d'Etat a réagi en septembre pour freiner l'expansion dans certains secteurs.

Jeorg Wuttke

Président, Chambre de commerce de l'UE en Chine

"Il a fallu 10 ans à l'Europe pour résoudre le problème de sa surcapacité dans l'acier. Il ne faut donc pas s'attendre à des solutions immédiates, mais pour moi, c'est important que les facteurs sous-jacents soient abordés ; c'est une bonne chose que le gouvernement central ait fait ce premier pas, mais il reste encore beaucoup à faire."

Le rapport contient plus de 30 propositions pour résoudre ce phénomène, parmi lesquelles une stimulation de la consommation intérieure, des investissements plus judicieux et le développement d'un secteur des services dynamique.

 Li Ke, CCTV.

 


Rédacteur: Zhang Yan