2 globe-trotters âgés sur la route

Source: CCTV.com | 03-15-2010 09:20

Taille du texte: T+ | T-

La Chine est déjà entrée dans une société du 3ème âge. Selon les dernières prévisions, un quart des Chinois aura plus de 60 ans en 2050. Les problèmes de la population vieillissante retiennent justement l'attention des participants aux 2 sessions de l'APN et de la CCPPC. Aujourd'hui nos journalistes Li Yajing et Zhong Min ont rendu visite à 2 globe-trotters âgés afin de comprendre leurs vies.

Voici nos 2 globe-trotters âgés plus de 60 ans, Monsieur Zhang et Madame Wang. Leur expérience sur un site internet de voyage a suscité l'attention du monde. Pour mieux communiquer avec d'autre globe-trotters,ils ont créé un blog. Leur périple a débuté en 2008. Malgré la barrière de langue, et la difficulté de l'âge, ils profitent bien de leur vie remplie de voyages.

Madame Wang

"Le voyage nous fait découvrir le monde extérieur. Pour voyager,nous avons surmonté beaucoup de difficultés, ce qui nous donne pas mal de confiance. Comme j'ai beaucoup d'expériences et d'histoires à raconter, j'aime bien parler avec les jeunes, je me sens plus jeune comme ça."

Comparée au grand nombre de personnes âgées qui s'occupent des petits enfants après la retraite, la vie de ce couple est un peu différente. Selon Monsieur Zhang, la vie des personnes âgées devrait être indépendante. Ils ne sont pas les suiveurs de leurs enfants, et il ne faut pas mettre trop de pression sur les enfants. Et concernant la vie dans une maison de retraite, le couple nous a donné son avis.

"Je crois que vivre dans une maison de retraite est bien pour les vieux. On peut faire ensemble des choses que l'on aime. C'est plus intéressant que de rester tout seul à la maison."

Monsieur Zhang

"La maison de retraite, pour certains Chinois, cela ne correspond pas à la tradition chinoise de la piété filiale. Nous, nous l'acceptons. Mais il existe un problème. Maintenant les maisons de retraite ne sont pas nombreuses. Certaines ne sont pas bonnes et le prix est élevé."

Dans ce domaine, certains membres de la CCPPC suggèrent qu'une plus grande partie du budget national soit investie en faveur de la population vieillissante. Cela signifie construire plus d'infrastructures et améliorer les services proposés par les maisons de retraites.

"Moi, j'ai une proposition à faire, c'est la diversité des revenus pour vivre après la retraite. Maintenant, en général, c'est l'assurance vieillesse, le dépôt, et l'assurance commerçiale. Mais par exemple, si nous voulons mettre en gage notre appartement pour les dépenses à la maison de retraite, cela ne marche pas. Dans les banques de notre pays, il n'y a pas d'affaires de ce genre pour les personnes âgées. En fait, c'est une bonne chose pour l'individu et la société."

Depuis des années, la Chine a fait des progrès pour améliorer la vie de sa population veillissante, mais un long chemin reste encore à parcourir. A la fin de notre interview, Madame Wang nous a dit qu'elle profite des progrès sociaux, mais elle ne veut pas attendre. Elle continuera à voyager avec son mari pour vivre encore des moments magnifiques.

Li Yajing et Zhong Min CCTV.


Rédacteur: Tao Ruogu