La Chine met en garde les Philippines concernant leur tentative de chantage sur la mer de Chine méridionale

05-10-2016 11:27

Dossier : Mer de Chine méridionale

BEIJING, 10 mai (Xinhua) -- La Chine ne "malmènera" jamais de petits pays, mais ne tolérera, ni n'acceptera le "chantage" concernant la question de la mer de Chine méridionale, a déclaré lundi un porte-parole du ministère des Affaires étrangères.

Le porte-parole Lu Kang s'est ainsi exprimé lors d'une conférence de presse régulière, en réponse à une question portant sur la procédure d'arbitrage international demandée par les Philippines, en raison de la puissance très inégale des deux pays qui rend impossible la résolution du différend maritime avec la Chine à travers le dialogue.

"Un tel argument confond le bien et le mal et nous rappelle la soi-disant théorie du péché originel des grandes puissances", a indiqué M. Lu.

Estimant que cette rhétorique "[provenait] manifestement de ceux tentant de déshonorer la Chine", M. Lu a ajouté que la logique derrière la rhétorique était qu'une nation puissante était "destinée à rechercher l'hégémonie".

La Chine adhère à la voie du développement pacifique et mène une politique de défense nationale de nature défensive, selon le porte-parole.

La Chine persévère dans la construction de relations et de partenariats de bon voisinage avec ses voisins et dans la résolution des différends via le dialogue et les négociations.

Depuis l'établissement de la République populaire de Chine en 1949, la Chine a résolu avec succès des questions frontalières avec 12 de ses 14 voisins via des consultations et négociations bilatérales, dans le respect des faits historiques et sur la base des normes fondamentales du droit international, a rappelé M. Lu.

La Chine est consciente de sa responsabilité et de ses obligations concernant la sauvegarde de la paix et de la stabilité régionales.

Soulignant que la Chine abordait la question de la mer de Chine méridionale de manière constructive, le porte-parole a indiqué que la porte du dialogue était depuis toujours ouverte.

Cependant, les Philippines, au mépris du consensus atteint avec la Chine, ne manifestent aucune sincérité dans la résolution de la question de la mer de Chine méridionale à travers le dialogue et "se font passer pour une victime", a souligné le porte-parole, accusant les Philippines de semer le trouble et d'aggraver la situation.

Manille a unilatéralement demandé, début 2013, un arbitrage contre la Chine sur les différends maritimes en mer de Chine méridionale à la Cour permanente d'arbitrage de La Haye, dans le cadre de la Convention des Nations unies sur le droit de la mer. La décision sera probablement rendue en mai ou juin.

>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:Jin Wensi |  Source:
French.xinhuanet.com
A vous de (re)voir
channelId 1 1 1
860010-1116060500