Enchère spéciale de la Banque centrale pour pallier aux retards

12-23-2016 13:43

La Banque centrale du Nigeria va organiser une enchère spéciale pour les devises étrangères afin de résoudre un retard dans la demande de dollars pour certains secteurs. Il a demandé aux prêteurs commerciaux de soumettre leurs demandes venant d'importateurs de carburant, de compagnies aériennes et de firmes agricoles. Ces secteurs ont constaté d'importantes entraves et manques en devises étrangères, qui ont souvent porté atteinte à leurs activités.

La taille des obligations en suspens en devises étrangères doit encore être rendue publique, ainsi que le montant de devises étrangères que la Banque centrale compte mettre aux enchères. Le secteur manufacturier a été le plus fortement touché par le manque en devises étrangères. Nombre de fabricants locaux ont réduit leurs opérations de façon significative voir fermé leur commerce en raison du manque de dollars nécessaires à l'importation de matériaux bruts vitaux. Le fabricant local de textiles Michael Adebayo déclare qu'en raison de cette situation qui empire, ses fournisseurs menacent désormais de ne plus le fournir.

MICHAEL ADEBAYO
Fabricant textile
 
"Nous avons encore beaucoup de retard, que nous devons combler en terme de collecte de factures, de lettre de crédit, et puis ils nous envoient une lettre et disent qu'ils savent que le Nigeria est maintenant en récession mais à moins que nous les payons, ils ne seront pas capables de nous approvisionner."

La Banque centrale a invité les banques commerciales à consacrer 60% de leurs devises étrangères au secteur manufacturier, mais cela n'a pas fait de grandes différences alors que les retards demeurent. Et c'est la même chose pour les compagnies aériennes, qui éprouvent des difficultés à rapatrier leurs fonds estimés à environ 575 millions de dollars. Le banquier d'investissement Johnson Chukwu déclare que la décision de la Banque centrale d'organiser une enchère spéciale pour compenser les retards est une bonne idée.

JOHNSON CHUKWU
Banquier d'investissement

"Cela mène à une faiblesse dans l'équilibre des comptes bancaires en terme d'accroissement de prêts non performants car beaucoup de ces clients sont incapables de répondre à leurs obligations envers les banques. Et ce car ils n'ont pas pu accéder au crédit en devises étrangères. Mais la Banque centrale doit réviser ses politiques de gestion en matière de devises étrangères et évoluer vers un système qui répondra à la demande en devises étrangères et améliorera la liquidité de la devise étrangère."

DEJI BADMUS
Lagos, Nigeria

"La demande du Nigeria en devises étrangères est extrêmement élevée et en particulier à un moment où les gains en devsies étrangères du pays ont chuté en raison de prix du pétrole en baisse. Chaque semaine, les Nigerians recherchent environ 2,5 milliards de dollars pour leurs importations. Et c'est une demande que la Banque centrale ne peut simplement pas satisfaire. Et la demande élevée a désormais créé un immense gouffre entre le prix officiel des devises étrangères et celui du marché noir. Et renflouer ce fossé est désormais devenu une tâche difficile pour la Banque centrale.


>> Suivez toutes nos actualités sur notre page Facebook

Rédacteur:HUANG Xue |  Source:
CCTV.com
502 Bad Gateway

502 Bad Gateway


nginx
channelId 1 1 1
860010-1116061900